Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

  • logo

fr Le guide français

du crédit en ligne
+ de 500.000 demandes

Le crédit consommation dans le collimateur du gouvernement? - 29 novembre 2012


Par Frank Chabrol le 29/11/2012
---

Si le crédit consommation a connu une réforme en 2010 plutôt bénéfique pour les consommateurs avec la loi Lagarde, le nouveau gouvernement travaille déjà à une nouvelle réglementation.

C’est de nouveau le crédit renouvelable qui est dans le collimateur du ministre délégué à la Consommation, Benoît Hamon.
Un « encadrement supplémentaire » serait prévu pour cet été.

La loi Lagarde en 2010, en encadrant le crédit à la consommation, et plus particulièrement le crédit renouvelable, a eu un impact positif sur les consommateurs qui étaient de fait bien mieux protégés.

Notre sélection des meilleures offres de prêt conso du moment (Juillet 2020)

Banque

TAEG

Avantages

Demande en ligne

1
  • A partir de 1.00% TAEG Fixe
  • Crédit renouvelable ou Personnel
  • Crédit de 500€ à 35000€
  • Découvrez la formule Accessio
sans engagement
2
  • A partir de 1.00% TAEG Fixe
  • Crédit à la consommation jusqu'à 75000 €
  • Durée du prêt de 6 à 84 mois
  • Cpay : crédit renouvelable flexible
sans engagement
3
  • A partir de 0.70% TAEG Fixe
  • Crédit à la consommation à partir de 2000 €
  • Durée du prêt de 12 à 84 mois
  • Sans obligation d'apport personnel
sans engagement
4
  • A partir de 0.50% TAEG Fixe
  • Financement de 3 000 € à 15 000 €
  • Durée du prêt de 6 à 60 mois
  • Tous les crédits à la consommation
sans engagement
5
  • A partir de 1.00% TAEG Fixe
  • Crédit à la consommation à partir de 500 €
  • Durée du prêt de 6 à 84 mois
  • Pour vous faire plaisir ou faire face à un imprévu
sans engagement
6
  • Non disponible
  • Crédit à la consommation jusqu'à 50 000 €
  • Jeune organisme de crédit innovant
  • Mise à disposition des fonds express
sans engagement



En revanche, c’est le marché du crédit renouvelable qui en a pâti. Ce marché qui état en pleine expansion est désormais en net repli.

Le nombre de crédits renouvelables a chuté de 5,3 millions, le coût pour les établissements de crédit est estimé à 1,5 milliard d’euros entre 2011 et 2014.

Le fait que les crédits renouvelables subissent une chute considérable ébranle les acteurs du crédit à la consommation.

En effet, les établissements de crédit ont été dans l’obligation de supprimer des postes ou de reclasser des collaborateurs (suppression de plus de 400 postes chez Crédit Agricole Consumer Finance).

Il devient évident qu’un encadrement supplémentaire du crédit renouvelable entrainerait directement sa mort ce qui aurait des conséquences catastrophiques sur les consommateurs car s’il est effectivement cher, il permet aux Français de disposer de liquidités pour affronter d’éventuelles difficultés financières.

Les conséquences seraient également catastrophiques pour les établissements de crédit spécialisés dans le crédit à la consommation qui seraient ébranlés de nouveau.

Autres sujets